Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cabinet Yang Sheng
  • Cabinet Yang Sheng
  • : Médecine Traditionnelle Chinoise / Shiatsu / Tuina / Diététique Energétique Chinoise
  • Contact
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 09:23

 

DIET-COUV2

QU'EST-CE QUE LA DIÉTÉTIQUE CHINOISE ?

 

 

La diététique chinoise est issue d'une sagesse multimillénaire. Elle fait partie intégrante de la médecine chinoise (au même titre que l'acupuncture, la pharmacopée, les massages énergétiques, le Qi Gong) et repose également sur les concepts fondamentaux du Yin / Yang et des cinq mouvements.

Elle est un art de vivre à part entière !

Tout excès et toute carence quant à la quantité et à la qualité des aliments peuvent entraîner un déséquilibre et à la longue, la maladie.

 

3000 ans avant J.C., l'Empereur Jaune HUANG DI disait :

 

"Ceux qui ne savent pas manger, ne savent pas vivre".

 

 

Les règles d'hygiène alimentaire de base n'ont pas changé en Chine. Elles sont le gage pour beaucoup d'une relative bone santé, malgré des conditions de vie bien plus difficile et préviennent un nombre incroyable de maladies.

 

La diététique chinoise s'adapte en fait à chacun d'entre nous en tenant compte de notre constitution, notre âge, nos éventuelles pathologies, nos conditions de vie, etc.

 

Une nourriture bien choisie contribute à l'amélioration de la santé. Elle permet à chacun, en fonction de sa constitution et de son terrain, d'éviter un certain nombre de maladies et même de les guérir. Selon la théorie universelle du Yang et du Yin, l'aliment est considéré comme une entité d'énergie produite par la nature, avec ses qualités nutritive yin ou yang, son influence sur les mouvements de l'énergie vitale de l'organisme, ses caractères saisonniers et ses modes de cuisson.

 

Les éléments fondamentaux de la diététique chinoise porte une attention toute particulière :

 

La vitalité, la qualité de la nourriture

La nature des aliment

Les saveurs des aliments

Les horaires des repas

Les proportions entre les différentes catégories d'aliments

La couleur, la consistance des aliments

La préparation, la coupe, la cuisson des aliments

etc.

Repost 0
Published by Shiatsuki - dans Alimentation
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:04

Alimentation

 

 

 

 

Les Dix Principes de la Diététique Chinoise

 

 

 

- L’aliment doit être frais et naturel et absorbé dès sa préparation achevée

 

- On doit manger dans le calme et mastiquer consciencieusement la nourriture

 

- Il faut varier son alimentation et adapter sa quantité en fonction de son âge et de ses activités

 

- A la fin du repas l’estomac ne doit pas être plein et il vaut mieux marcher un peu que de se coucher

 

- Il faut éviter les aliments crus et les boissons froides

 

- Il faut proscrire les produits laitiers, les charcuteries, les sucres rapides, le café et le chocolat, qui sont les principaux poisons de l’alimentation occidentale, et consommer de façon modérée la viande, le poisson et les œufs

 

- On doit boire selon sa soif mais s’en abstenir durant le repas, une boisson chaude termine par contre favorablement celui-ci. Le thé se boit en petite quantité, tout au long de la journée

 

- Il faut diminuer les boissons acides ou alcoolisées, ne pas boire de jus de fruits le matin et ne pas manger de fruits à la fin des repas mais entre chacun d'eux

 

- On ne doit pas grignoter entre des repas qui doivent être pris à des heures très régulières

 

- Le dicton nous prescrit de « nous nourrir comme un prince le matin, comme un marchand à midi et comme un pauvre le soir »

"Bon appétit"

 

 

Repost 0
Published by Shiatsuki - dans Alimentation
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 06:29

L’alimentation de l'Automne

 

En diététique chinoise, les aliments sont classées selon leur nature (froid, frais, neutre, tiède, chaud) et leur saveurs (amer, salé, acide, doux, piquant) ce qui permet de connaître les effets bénéfiques sur tels ou tels organes (leur tropisme dit-on). Ainsi manger par exemple des crevettes régulièrement permet de nourrir convenablement le Rein. De même, le poireau de nature piquante possède une action favorable sur le Poumon, etc.

 

Voici quelques aliments que vous pouvez consommer avec bénéfice durant cette période automnale :

Aliments qui stimulent le Poumon : le poireau, le millet, cannelle, gingembre, ail, céleri, chou rave, oignon, radis, piment, navet etc.

Aliments qui stimulent le Rein : les crevettes, les moules, le foie de poulet, le poireau, les châtaignes, les noix et amandes (quelques unes au petit déjeuner)

 

Dès maintenant et tout l’hiver :

Des légumineuses : pois, pois cassés, lentilles, haricots secs, pois chiche, les fèves, le haricot azuki, etc.

Des céréales : le blé, le riz, le millet, la quinoa (qui contient l’ensemble des 8 acides aminés, le Sarazin (en farine dans des galettes et/ou en grains)

Des fruits secs : des noix, des amandes

Une recette pour l’automne et/ou en cas de faiblesse des reins : Le sauté de crevettes à l’ail et au gingembre

Décortiquez les crevettes et les faire macérer dans de l’alcool de riz (à défaut dans tout autre alcool fort) pendant 10 mn. Émincer le poireau, hacher l’ail finement et effiler le gingembre. Faire revenir le mélange dans de l’huile de colza. En fin de cuisson, ajouter les crevettes, poivrez, salez.

Consommer deux à trois fois par semaine pendant un mois accompagné de riz.

La crevette renforce le yang, tonifie les reins, élimine les glaires. Le poireau fortifie le yang, tonifie les reins, fait circuler l’énergie. L’ail stimule l’énergie, favorise la circulation du sang.

Repost 0
Published by Shiatsuki - dans Alimentation
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:48

                 L’été une saison pleine, plus facile à vivre…

 Elément Feu

 

Certaines pathologies ou désordres énergétiques répondent à une logique saisonnière. C’est notamment le cas à l’automne et au printemps, saisons intermédiaires souvent difficiles pour les gens. L’été étant une saison dite pleine (comme l’hiver), on trouve moins de désordres directement liés à cette saison. Autrement dit, s’il existe bel et bien des pathologies liées aux organes associée à l’été (Cœur et à l’intestin grêle), la logique saisonnière y président ici nettement moins. Pour cette raison, nous ne développerons pas ici que les désordres provenant de ces organes. Disons seulement que les désordres énergétiques les plus courants du Cœur sont l’anxiété, l’agitation et les palpitations d’une part et l’insomnie d’autre part.

 

La diététique de l’été

Une manière de bien vivre une saison et de recharger son organisme de l’énergie propre à cette saison passe par une diététique adéquate.

 

Les légumes et fruits de saison

L’été est assurément la saison où il est le plus facile de multiplier sa consommation de fruits et légumes de saisons. C’est en effet à cette période que l’on peut consommer le plus de fruits possible puisque la plupart arrive à maturité à ce moment-là. En effet, si l’on respecte la saisonnalité et une consommation locale, on s’aperçoit que la période des fruits est finalement assez courte. Le reste de l’année, hormis les fruits comme les pommes qui se conservent assez longtemps, les fruits sont assez rares. Cela n’est pas en soit un problème, les différents légumes arrivant à maturité tout au long de l’année nous fournissent les vitamines et minéraux nécessaires à notre santé. Quoiqu’il en soit, les étals des marchés et autres jardins familiaux se remplissent de mille variétés aux couleurs toute aussi vives les unes que les autres. Remplissez-vous de la vitalité qu’ils regorgent et cela d’autant plus que vous avez généralement plus de temps pour parcourir les marchés ou pour les récolter dans les jardins.

 

Consommez tiéde et frais

La chaleur (yang) est bien évidemment la caractéristique climatique associée à l’été. La santé fonctionnant sur l’équilibre entre le Yin et la yang, il est sage de consommer des aliments plutôt tiède ou frais (Yin). Vous pouvez également consommer des aliments crus davantage que le reste de l’année. Limitez cependant cette consommation crue si vous avez des problèmes de digestion ( Feu digestif , Rate faible ) et de rétention d’eau

 

…Et limitez les aliments chauds

Dans une même logique, il est plutôt conseiller de limitez les barbecues et autres grillages, pourtant largement répandus, qui par ce mode de cuisson renforcent la dimension chaude des aliments, surtout quand ceux-ci sont de la viande dont la plupart est déjà de nature chaude. De même, l’alcool, les piments, le tabac et bien sûr le café.

 

Consommez les aliments amères

Dans la théorie des cinq éléments, la saveur amer est associée à la saison estivale. Les aliments amers soutiennent les fonctions du Cœur. Consommez donc avec profit des aliments possédant cette saveur comme le mouton, le blé, le chocolat, la rhubarbe, la bière, la laitue, la scarole, l’asperge, le cèleri, le foie de lapin, de porc ou de mouton. En cas de pathologie du Cœur, il faut néanmoins les limitez et notamment le plus courant d’entre eux : le café qui agite le Cœur. Vous pouvez également consommez avec profit des aliments acides dont la saveur, toujours selon la Théorie des 5 éléments, en nourrissant le Foie vont soutenir également les fonctions du Cœur.

 

Repost 0
Published by Shiatsuki - dans Alimentation
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 20:05

 Alimentation.jpg

Au printemps, c'est la saveur acide qui devrait dominer dans nos assiettes car elle stimule foie et vésicule. Son absence tendra à ralentir l'activité hépatique mais à l'inverse, son excès serait la cause d'une hyperactivité de la fonction hépatique qui pourrait être à l'origine de désordres sur l'organe sur lequel le foie exerce une action antagoniste : l'estomac.

Il convient de choisir judicieusement dans chaque famille d'aliments Mais un repas équilibré se doit de nourrir les cinq énergies, c'est à dire que les cinq saveurs doivent être présentes à chaque repas.

 

Au printemps, On recommande une cuisson à la vapeur, des aliments peu salés. Seront mis à l'honneur tous les aliments favorables au foie et à la rate.

Quelles plantes sauvages nous offre la nature en cette saison ? Des pissenlits, des orties, l'ail des ours, plantes qu'il convient de mettre très régulièrement sur notre table. L'ortie, le pissenlit se prêtent à toutes sortes de préparations culinaires dont certaines sont véritablement gastronomiques .L'ail des ours haché sera de toutes les salades et crudités. On privilégiera également les graines germées avec les crudités en début de repas, il s'agit là d'une véritable bombe de vitamines et oligoéléments. Le goût doux à légèrement acide prédominera pendant la saison printanière de manière à soutenir l'énergie de la rate car si le foie devient trop puissant du fait de sa place dans les cinq mouvements connus de la médecine chinoise, cela peut entraîner un contrôle excessif du foie sur la rate, alors la rate faiblit dans ses capacités digestives. Il convient d'éviter l'excès de nourriture pour échapper aux risques de stagnation d'énergie du foie ou de surmenage de la rate. Car foie et rate sont les organes sensibles en cette saison. Donc allègement en viandes, graisses, alcool, chocolat, sucres....

Les légumes montants comme le poireau, les légumes lactofermentés comme la choucroute, qui peut aussi se consommer crue en salade, les navets salés, les haricots du fût, les champignons, les radis, la rhubarbe, le cresson, l'asperge, les céréales tels que le blé, le kamut, l'épeautre, l'avoine, des aromates telles que le curcuma, une boisson telle que le thé vert devraient être servis régulièrement au printemps.

Bon appétit

Repost 0
Published by Shiatsuki - dans Alimentation